Correspondance Suspendue

Installation électronique, 2014

Le battement de pendules est soumis à un phénomène de tension par électro-aimant. Générant une réaction en chaîne, tel un relai, leurs balancements se font voir et entendre peu à peu. Rappelant les dispositifs scientifiques d'une autre époque, utilisées pour démontrer les phénomènes physiques, l’installation évoque un univers à la fois onirique et scientifique. Une charge poétique en émerge, puisque ces objets sont détachés de leur contexte.

The pendulum’s beats are subjected to an electromagnet voltage phenomenon. Generating a chain of reaction, like a relay, their swings are made seen and heard gradually. Recalling scientific devices from another era used to demonstrate physical phenomena, the installation evokes a world that is both dreamlike and scientific.

2014 Passage à Découvert, Galerie de l'UQÀM, Montréal, Qc

2014 Contrebande, Fondation Guido Molinari, Montréal, Qc

Licence Creative Commons